A.G.O. Strasbourg 2011

 RAPPORT D'ACTIVITES

STRASBOURG 23 octobre 2011

Chers amis,

 Voici qu'une fois de plus, pour la quatrième fois, je vais vous présenter le rapport d'activités de notre association... activités avec un S, oui au pluriel.

 Comme les autres années, notre association vit à travers les réunions du conseil d'administration,

 Elle vit aussi par l'activité du président, du secrétaire, du bureau en général, des commissions permanentes que nous avons créées.

 Elle vit enfin par les informations que vous nous transmettez ou par celles que nous, conseil, bureau, avons à vous transmettre. Elle vit par cet échange réciproque.

 Ce seront, comme l'an dernier, les trois axes de mon propos ce matin.

 Premier axe :

L'activité du conseil et des commissions

 

 Notre conseil d'administration s'est réuni deux fois depuis l'assemblée générale qui s'est déroulée à Laval le 24 octobre 2010.

 

Première réunion le samedi 22 janvier 2011

 Elle s'est déroulée dans les locaux du siège de l'Ordre de Malte au 42 rue des Volontaires à Paris aimablement mis à notre disposition par Alain de TONQUEDEC.

Un ordre du jour très classique : le bilan du congrès de Laval, la préparation du congrès que nous vivons actuellement, des informations et des précisions sur le problème des reçus fiscaux, le bilan de départ des différentes commissions créées à Laval et quelques questions diverses.

 Pour ce qui est du congrès de Laval, chaque membre dit sa satisfaction d'avoir vécu ce congrès et exprime ce qu'il a ressenti....

Quelques annotations :

-         il faut une philosophie identique au congrès de Laval pour les congrès futurs c'est-à-dire, en résumé, participation de tous, points précis présentés et discutés dans des ateliers, rencontres thématiques ;

-         excellente organisation et excellente ambiance entre les participants ;

-         le congrès s'est soldé financièrement par un bonus mais je pense que Jean-Pierre nous en dira un mot tout à l'heure.

 La préparation de notre congrès actuel fut le deuxième thème abordé lors de cette réunion du conseil d'administration. Le président de l'hospitalité de Strasbourg,  invité à cette réunion, nous présenta les grandes lignes du congrès que nous sommes en train de vivre: lieux, hébergements, finances, programme détaillé, etc.. De plus, Il fut décidé de pérenniser l'allongement de la durée de notre congrès annuel c'est-à-dire en le débutant le vendredi matin avec des rencontres thématiques plus ciblées.

 Le troisième thème qui était à l'ordre du jour de cette réunion était le problème des reçus fiscaux.

Notre   président Jean-Michel BOURDREL fit l'historique du problème et les nouveautés depuis le congrès de Laval. Il nous présenta les deux personnes invitées, juristes à la Conférence des évêques de France (CEF), Anne-Violaine HARDEL et Jean CONGOURDEAU.

Deux points furent soulevés par les deux intervenants :

Le plan général et les procédures particulières.

 Premier point : Sur le plan général, le problème des reçus fiscaux fut présenté  par Anne-Violaine HARDEL qui nous déclara : « Sous couvert d'activité religieuse, l'administration fiscale exclut du bénéfice de la mesure des activités qui sont d'intérêt général ».

Sur le plan juridique et politique, elle nous donna les deux pistes possibles :

- soit saisine du tribunal administratif par recours pour excès de pouvoir dans un délai de  deux mois par chaque hospitalité qui reçoit un refus,

-  soit intervention plus politique au niveau des ministères du Budget et de l'Intérieur.

            Anne-Violaine HARDEL nous précisa que ces interventions pourraient plus directement viser le Bureau des Cultes du Ministère de l'Intérieur et au Ministère du Budget, les bureaux chargés des déductions fiscales. Elle nous  proposa une coordination des actions en distinguant le statut des différentes hospitalités qui sont soit des associations -loi 1901-, soit des ensembles intégrés dans les associations diocésaines.

            Plusieurs d'entre nous posèrent des questions très précises à nos deux intervenants.

            Tous, nous avons insisté sur les deux actions à entreprendre :

-         saisir les tribunaux administratifs dans le délai de 2 mois après le refus de l'Administration fiscale

-         intervenir politiquement au niveau des ministères.   

            Ces deux propositions ont été acceptées à l'unanimité par notre conseil d'administration.

            Jean-Michel BOURDREL précisa enfin que c'est la CEF qui doit intervenir sur le plan politique. Il précise encore que c'est la CEF qui doit donc préparer un dossier et un mémoire sur le plan contentieux.

 Deuxième point : Sur le plan des procédures particulières, Jean CONGOURDEAU nous résuma la procédure administrative d'instruction des demandes de délivrance des reçus fiscaux par l'administration. Il précisa les étapes :

                        1ère étape : Un « Monsieur Association » existe dans chaque direction départementale des Finances publiques. Ce fonctionnaire instruit la demande de l'association et transmet sa décision à l'association demanderesse.

                         2ème étape : Un collège local est saisi ensuite si le différend persiste entre l'association et l'administration. Ce collège entend les représentants de l'association et notifie sa décision à l'association en cause.

                        3ème étape : Si l'administration maintient sa position, le tribunal administratif peut être saisi dans un délai impératif de deux mois à compter de la décision administrative de rejet.

            Jean-Michel BOURDREL proposa au conseil d'administration qu'un courriel soit envoyé à tous les présidents  : le but recherché était de contacter  Anne-Violaine HARDEL si une hospitalité avait un problème avec l'administration fiscale sur le point des reçus fiscaux.

 Cette proposition fut acceptée à l'unanimité du conseil.

De fait, le secrétaire que je suis vous a fait parvenir un courriel daté du 2 février 2011. Ce document vous donnait la procédure à suivre et les coordonnées d’Anne – Violaine HARDEL à la Conférence des évêques de France.

             J'ai été un peu long sur ce point car ce problème fut un moment long et fort de  cette réunion du conseil d'administration du 22 janvier dernier.

             Après ce point qui nous occupa un long moment, le conseil d'administration a fait un bilan sur les activités des différentes commissions créées à Laval trois mois avant. De fait, le délai était très court entre la création de ces commissions (le 24 octobre 2010) et la réunion du conseil (le 22 janvier 2011). Chaque responsable de commission donna des précisions sur son activité... ou sur ce qui était prévu dans les semaines et les mois à venir. Nous avons donc entendu  :

-         Jean Jacques LABATUT, président de l'Hospitalité de Bordeaux, pour la commission Communication - échange -recrutement – formation,

-         Mariette MIGNARD, présidente de l'Hospitalité de St Brieuc, pour la commission Hébergement,

-         Georges-Henri DUCHENE, ancien président de l'Hospitalité d'Autun, pour la commission Transports,

-         Catherine POISSON, ancienne présidente de l'Hospitalité de Meaux, pour la commission Idées nouvelles,

-         Jean-Pierre DOUBLET, ancien président de l'Hospitalité d'Orléans, pour la commission Jeunes,

-         Jean Michel BOURDREL, président de l'Hospitalité d'Arras, pour la commission Relations avec l'ANDDP.

 Enfin, la réunion du conseil se termina sur les questions diverses :

2 sujets ont été soulevés  :

1er sujet : l'ouverture d'un compte bancaire au Crédit Mutuel de Lourdes et la fermeture du compte postal à Nantes : je pense que Jean-Pierre DOUBLET vous en dira un mot dans son rapport financier;

2ème sujet : le congrès de l'ANDDP à Clermont Ferrand qui s'est déroulé en novembre 2010, un mois après notre congrès de Laval où Georges-Henri DUCHENE nous représentait.

 Voilà pour la réunion de janvier.

 Une deuxième réunion du conseil d'administration de notre association s'est déroulée avant hier matin, ici à Strasbourg.

 Trois questions principales étaient à l'ordre du jour :

 D'abord, le bilan réactualisé des différentes commissions,

 Ensuite, la présentation des impétrants au conseil d'administration,

 Enfin, le bilan des pèlerinages 2011.

   Le deuxième axe :

  L'activité du bureau de notre association

 

 Notre président, Jean Michel BOURDREL, a participé, en décembre 2010, au Conseil de Pastorale des Sanctuaires où, comme son nom l'indique, on définit pour plusieurs années la Pastorale des Sanctuaires (par exemple le thème d'année).

Jean Michel est intervenu de nombreuses fois durant cette année sur le problème des reçus fiscaux auprès de la Conférence des évêques de France.

Jean Michel a également participé à Lourdes le 10 février 2011 à une réunion des deux bureaux : celui de notre association et celui de l'ANDDP.

 Jean Michel et les membres de la commission des relations avec l'ANDDP ont participé à deux réunions avec l'ANDDP, l'une le 17 février 2011, l'autre il y a dix jours le 13 octobre dernier à Paris.

Lors de la réunion du 17 février 2011, ont été abordés :

-         la mise en place de la « fiche de poste » ou de mission des directeurs de pèlerinages et des présidents d'hospitalités,

-         le problème de l'assurance professionnelle des personnels de santé pendant les pèlerinages,

-         le dossier de l'harmonisation des dossiers d'admission des malades aux pèlerinages,

-         l'habilitation et l'homologation des directeurs de pèlerinages après la loi du 22 juillet 2009 qui a modifié les conditions d'homologation par un organisme qui s'appelle « Atout France ».

 Lors de la réunion du 13 octobre dernier, diverses questions ont été étudiées particulièrement l'avenir des voyages en train pour nos pèlerinages.

 

 L'opération « Siloé » a mobilisé notre président qui a participé à plusieurs réunions, à Lourdes durant toute cette année écoulée.

 

                         Depuis quelques années, notre association est devenue partenaire incontournable des composantes consultatives et permanentes des Sanctuaires. Notre association est donc membre de la commission du calendrier des Sanctuaires de Lourdes.

                        Faisant suite aux nombreux problèmes de la saison 2011 avec la SNCF, notre président a participé début août 2011 à Lourdes à une rencontre avec les responsables des Sanctuaires et des Accueils pour préparer la Commission du calendrier de septembre dernier.

                        Votre serviteur a donc participé, le 7 septembre dernier, à la Maison des Chapelains à Lourdes, à une réunion de la commission du calendrier pour commencer à mettre au point le calendrier des pèlerinages pour 2013.

                        Cette réunion fut plus une rencontre d'explications de la part de la SNCF et de RFF qu'une commission du calendrier proprement dite; d'ailleurs la vraie commission du calendrier qui proposera aux directeurs de pèlerinages les dates des pèlerinages pour 2013 se tiendra à Lourdes les 29 et 30 novembre prochains.

                         Sur cette explication de la SNCF et de RFF, nous avons entendu des hauts fonctionnaires de ces deux organismes, Hélène BERNARD pour la SNCF et Pierre BOUTIN pour RFF.

Ils nous ont dit que :

-         Pour 2011, ce fut très difficile car il y a de grands chantiers sur tout le réseau depuis 2010,

-         Pour 2012,  4 personnes (2 à la SNCF, 2 à RFF) sont en train de mettre en place des fuseaux appelés « canal -pèlerin » qui sont des espaces de temps et de lignes dédiés au trafic des trains de pèlerins, avec un objectif (et je cite) : « Transmettre les horaires définitifs avec une meilleure anticipation et une plus grande fiabilité ». Ces 4 personnes seront dédiées exclusivement au trafic-pèlerins.

-         Pour 2013, il y aura 4 « canaux- pèlerins » sur le réseau ferroviaire français, il y aura lissage et chaînage des trains de pèlerinages avec propositions de regroupements de diocèses, il y aura utilisation de voitures de trains réguliers,  il y aura un planning proposé aux Sanctuaires et aux Accueils en octobre (c'est-à-dire ces jours-ci) pour préparer au mieux la réunion de fin novembre, les dates définitives 2013 étant connues début février 2012.

                                   Nous avons eu des précisions également sur le nombre de voitures ambulances mises à la disposition des trains de pèlerinages : elles étaient au nombre de 24 en 2011, elles ne seront plus que 15 en 2012 et 10 en 2013, et la représentante de la SNCF nous a rappelé qu'il y avait un projet de 10 voitures de grande accessibilité avec le problème du financement en relation avec la Société d'économie mixte de Lourdes.

                         Voilà : c'est le compte-rendu brut de cette réunion. Autant dire qu'à la sortie, ce n'était la joie ni dans les rangs des Sanctuaires, ni dans les rangs des organisateurs de pèlerinages, qu'ils soient français ou italiens, ou belges ou néerlandais...

                         Notre réaction, au père GANDOULAS, président de l'ANDDP, et moi-même, c'est qu'il faut creuser l'idée d'une recherche et d'un travail sur les compagnies de bus : leurs noms, leurs matériels, leurs tarifs... vaste programme...

 Voilà ce que j'avais à vous dire sur ce deuxième point de mon rapport : l'activité des membres du bureau.

 

Troisième axe :

L'échange réciproque.

 

           Et là, je dois vous mentionner plusieurs choses.

 La première, c'est l'activité que vous avez entre vous, dans vos régions respectives, vos rencontres inter-hospitalités, vos réunions de présidents, avec ou sans intervenants extérieurs.

 Je vous l'avais déjà signalé l'an dernier : le conseil d'administration tient énormément et accorde beaucoup d'importance à ces rencontres souvent informelles et amicales. Car c'est là que se construit très pratiquement et sans bruit notre service auprès des personnes malades ou handicapées : le bien ne fait pas de bruit.

 C'est par une collaboration réelle, amicale que l'on peut faire avancer les choses et c'est le but de notre association : mutualiser nos expériences, se rendre service entre nous pour avancer, pour partager nos efforts et nos recherches avec un souci de complémentarité... notamment en ce qui concerne l'entraide mutuelle, la prise en charge médicale, le fonctionnement des services...c'est l'article 1er de nos statuts qui dit tout cela.

A chaque réunion du conseil d'administration, nous le répétons : c'est dans les provinces que doit se faire un travail de collaboration et d'entraide mutuelle.

 Ensuite, je voudrais vous dire que l'échange réciproque passe aussi par la tenue de notre fichier. Vous l'avez souvent entendu et c'est la troisième fois que je vous le demande : une association n'est pas une association si elle ne connait pas le nom et l'adresse de ses membres.

Il faut beaucoup de patience pour arriver à avoir un fichier à jour.  Donc, n'oubliez pas  de communiquer au secrétaire que je suis les changements de présidents, les décès des membres qu'ils soient actifs ou honoraires.

Je vous demande de me faire parvenir la demande écrite d'adhésion du nouveau président prévue expressément à l'article 7 de nos statuts.

Je vous demande de me faire parvenir la position du président sortant, sa demande d'honorariat si il remplit les conditions et si il le désire expressément.

Sachez que nous sommes une association et que l'adhésion du président est libre, elle n'est pas automatique. Ce n'est pas compliqué: le changement peut être fait par lettre, par fax, par courriel...

Je vous l'avais déjà signalé au congrès de VALPRE à LYON, à CAMBRAI, à LAVAL : je vous ai préparé une fiche à remplir que vous pouvez me demander. Je vous demande de me la retourner dès la connaissance du changement concernant un président actif ou un membre honoraire.

                                               ----------------------------------------

 

Au delà de nos problèmes quotidiens, au delà des difficultés que nous rencontrons tous les jours dans notre responsabilité de président, je finirai par une réflexion très simple, qui me paraît fondamentale :

  Avant d'être président, nous devons être véritablement des hospitaliers.

 Et c'est quoi, véritablement, être hospitalier ?

 Etre hospitalier, c'est très simplement être baptisé, vivre en baptisé, servir en baptisé... c'est-à-dire, à chaque minute, avoir l'Evangile dans son coeur pour servir l'Homme dans la totalité de son être, corps et âme. Oui, servir dans la joie de l'Espérance en annonçant le Royaume.

Vous me direz : servir n'est pas trop à la mode... il faut dominer aujourd'hui : la  devise de notre société semble être “Moi d'abord”;  il faut écraser aujourd'hui... et servir n'est pas trop dans le vent. C'est Jean GUITTON, l'ami du pape PAUL VI, qui disait : “Etre dans le vent, c'est une ambition de feuille morte”...

N'ayons pas une ambition de feuille morte, ne soyons pas dans le vent du “Moi d'abord”, soyons ouvert au souffle de l'Esprit pour être serviteurs, doublement serviteurs d'ailleurs : serviteurs des pèlerins malades, serviteurs des pèlerins hospitaliers.

 Présidents d'hospitalité,  je préfère « serviteurs d'hospitalité » : voilà ce qui nous attend... voilà l'on nous attend...

 Dans « Lumière du monde », BENOIT XVI nous dit : « Lourdes est un lieu très particulier, ....où la Sainte Vierge est toujours là d'une manière quasiment sensible. ». Et plus loin « Il a été très important pour moi de voir que, dans cette France prétendue laïque, subsiste une immense force de foi » (P.157).

 Aujourd'hui, c'est à nous, pas à d'autres, à proposer au monde cette immense force de foi dont parle BENOIT XVI.

Aujourd'hui, c'est à nous, pas à d'autres, à faire sentir que la Sainte Vierge est là, à nos côtés, d'une manière quasiment sensible.

 Serviteurs d'hospitalité,

proposons au monde l'immense force de notre foi.

Serviteurs d'hospitalité,

faisons sentir au monde que Notre Dame est là et nous donne la main.                                                                                                              

                                                                                                                                                             Guy Carayon

                                                                                                                                                            Secrétaire de l'APHF

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site