Intervention de Soeur Sophie de St. Joseph, Supérieure de la maison des petites soeurs des pauvres de Rennes

 

L'HOSPITALITE A L'EPREUVE DU TEMPS

 

1. Jeanne Jugan et L'Hospitalité

 (Jeanne Jugan ?)

 «A la source de l'action de Jeanne et de ses intuitions, il y a cette communion avec Dieu, vécue comme une communication de vie qui s'offre à elle gratuitement et qui : à travers elle, veut se transmettre, rayonner, agir. »1

 En réalité très tôt Jeanne Jugan est mise en contact avec la souffrance et très tôt elle apprend le partage et la compassion, par sa mère et par son entourage d'abord, mais ensuite par sa formation spirituelle. En effet différentes missions façonnent son esprit à la spiritualité eudiste (Jean Eudes ?) :

 «Au nom même de leurs liens vivants avec Jésus, elles ont le souci d'une présence aimante et aimable aux autres »2.

 Cette vie intérieure qu'elle développera au cours de son existence va guider toute sa vie apostolique; elle sera le regard de Jésus, les mains de Jésus, le cœur de Jésus. Quand Jeanne Jugan rencontre une personne, elle le fait dans le prolongement de sa vie d'union au Christ et en même temps elle voit le Christ dans chacune de ses rencontres. C'est vraiment toute la spiritualité de St Jean Eudes qui transparait dans la vie de Jeanne Jugan.

 Le soir où elle accueille la première Personne âgée qui prendra sa place dans son lit, Jeanne ne fait que traduire ce qu'elle vit déjà depuis longtemps intérieurement.

 « Une brèche vient de s'ouvrir dans sa vie, par où va s'engouffrer le souffle de Dieu, avec toutes les détresses et les solitudes d'une humanité souffrante.

 Une grande aventure commence. Humblement, sans discours, sans bruit, sous une pauvre mansarde »3

 Nous n'avons pas de texte sur l'hospitalité à proprement parlé venant de Jeanne Jugan, mais toute sa vie et les quelques paroles transmises aux novices ne sont que l'expression de son hospitalité.

 « N'oubliez jamais que le pauvre c'est notre Seigneur» J J

«Aimez, respectez beaucoup le pauvre, voyez toujours le Bon Dieu en lui »JJ

 Son accueil des personnes âgées chez elle, puis son souci d'aller quêter à leur place, d'ouvrir d'autres maisons, de les soigner, de laver leur linge, de les nourrir, de leur donner le sentiment d'être utiles par de petites occupations, de les rendre heureuses, et enfin de les préparer à mourir et de les accompagner dans ce passage, traduisent les différents aspects de l'hospitalité telle que l'a vécue Jeanne Jugan.

 « Une tendresse active qui compatit aux souffrances des vieillards délaissés» 4

 On ne peut pas parler d'hospitalité sans faire un arrêt sur un autre saint qui a aidé Jeanne Jugan à se construire, Saint Jean de Dieu,(Qui est St. Jean de Dieu?) C'est grâce à la rencontre des frères de St Jean de Dieu avec Jeanne Jugan que les Petites Sœurs des Pauvres vont adopter le vœu d'hospitalité en plus des 3 autres vœux de Chasteté, Pauvreté et Obéissance.

  Les pauvres et les malades sont le sacrement vivant du Christ souffrant. Pour eux nous sommes un signe de l'amour miséricordieux de Dieu quand nous l'exprimons avec les gestes et les attitudes de Saint Jean de Dieu. Hospitalité selon le style de Jean de Dieu pour assurer un service intégral avec les gestes de miséricorde de ceux qui aiment la vie et pour défendre la vie et la dignité de tout être humain quelle que soit sa situation. »5

 On pourrait penser que tout était facile pour Jeanne Jugan, mais il n'en n'a pas été ainsi. Quelques unes de ces réflexions laissent penser qu'elle aussi a pu être fatiguée et peut-être guettée par l'usure.

 «Je ne vous dit pas que vous n'aurez rien à souffrir prés des bons vieillards, mais ne le laissez pas paraître ! Soyez généreuses » J J

« Ne refusez rien au Bon Dieu, il faut tout faire par amour» J J

 De l'hospitalité de Sainte Jeanne Jugan, on peut retenir 3 grands traits:

Simplicité- -Compassion- Prophétisme

Ils sont la terre sur laquelle Jeanne Jugan a semé pour qu'aujourd'hui encore des Petites Sœurs continuent avec les moyens actuels la mission que le Seigneur lui avait confiée.

 2. Les Petites Sœurs aujourd'hui et l'hospitalité

 «Elle [notre consécration religieuse} nous voue, selon notre vocation de miséricorde à travailler à l'extension du Règne de Dieu, avec l'humilité d'une fille de Jeanne Jugan. »6

 Qu'est-ce que l'hospitalité aujourd'hui ?

 Elle grandit sur le même terreau que du temps de Jeanne Jugan:

Simplicité. Prophétisme. Compassion.

 Simplicité : l'hospitalité va se traduire par des gestes simples; elle ne nécessite pas spécialement des connaissances médicales mais surtout humaines. Elle va se révéler à travers une écoute, une attention, une grande disponibilité. Les Petites Sœurs accompagnent dans les gestes simples de la vie quotidienne comme la toilette, veiller à ce que la personne soit bien habillée, qu'elle ait ce dont elle a besoin. Nos Constitutions demandent aux Petites Sœurs:

 « d'avoir à cœur de discerner les aspirations profondes des Personnes âgées :

-reconnaissance de leur dignité~ désir d’être respectées, estimées, aimées, et nostalgie de se sentir utiles;

-appréhension de la solitude jointe au souhait d'un espace de liberté et d'intimité;

-besoin de securité en santé ou en maladie, jusqu’a la mort. »7

 Un beau programme, qui va se traduire chez nous par un accompagnement tout simple dans les petites choses, comme pourrait le faire une mère de famille veillant sur les siens et sur sa maison.

 Prophétisme : Tout baptisé est prophète lorsqu'il accepte de témoigner de sa foi autour de lui et de s'engager à bâtir un monde meilleur.

A une époque ou les relations et la valeur de quelqu'un sont souvent mesurés en terme de « faire» et d'efficacité, c'est marcher à contre courant d'approfondir une relation de l'être qui passera souvent par de petits détails. Aujourd'hui encore, quand nous coiffons quelqu'un, quand nous donnons à manger à une personne âgée, quand nous mettons des draps propres et frais pour une personne qui est en fin de vie, nous répondons à ce que Jeanne Jugan attendait de nous quand elle disait: «Quand vous serez près des pauvres donnez-vous à plein cœur ».

 Compassion : La compassion a guidé Jeanne Jugan, elle doit habiter le cœur des Petites Sœurs aujourd'hui.

 « L’hospitalitéonsacrée est un témoignage au milieu du monde de la miséricorde du Père et de l'amour compatissant du cœur de Jésus »8

 En effet la vraie compassion ne peut se trouver que dans le cœur de Jésus. Celle qui nous amène jour après jour à refaire les mêmes gestes, à ne pas accepter la douleur de quelqu'un comme un fait acceptable, à veiller de jour comme de nuit une personne Agée qui se prépare à l'ultime rencontre.

 Comment tenir dans le temps ?

 En puisant à la vraie source pour accepter la gratuité de nos actions qui n'auront pas toujours de réponses gratifiantes.

En pratiquant notre apostolat communautairement. La Mission confiée par le Christ est vécue dans une communauté et non pas en solitaire. C'est notre grande force qui protège également de l'usure et de la lassitude.

 Un conseil de Jeanne Jugan nous redit là où nous devons puiser notre force:

 «Allez le trouver quand vous serez à bout de patience et de force et que vous vous sentirez seule et impuissante. Jésus vous attend à la chapelle, dites-lui vous savez ce qui se passe, mon bon Jésus, je n'ai que vous qui savez tout. Venez à mon aide. Et puis allez et ne vous inquiétez pas de savoir comment vous pourrez faire, il suffit que vous l'ayez dit au Bon Dieu, il a bonne mémoire. »

 Nous ne pouvons tenir dans le temps qu'en revenant fréquemment à la Source qui nous a fait nous engager et qui nous fait agir aujourd'hui. La lecture de la Parole de Dieu, principalement de l'Evangile, nous remet au cœur de ce qu'est la bonté de Dieu à travers le Christ. C'était la spiritualité de notre Fondatrice. En faisant ce que nous faisons avec amour et par amour. Montrer à la Personne Agée qu'elle a du prix à nos yeux, qu'elle compte pour nous, qu’elle existe.

 3. Les défis aujourd'hui

 Pour nous Petites Sœurs des Pauvres, ils sont de plusieurs ordres. En ce qui concerne l'Hospitalité, j'en vois trois:

 « Rendre les pauvres heureux c'est tout. » Garder notre simplicité en restant« la Petite Sœur» des Personnes âgées.

 Deux thèmes qui, en réalité se rejoignent. Face à une professionnalisation de plus en plus importante, nous avons pu être un moment déstabilisées, par une pénétration parfois envahissante d'une culture médicale. L'apport médical certes est important; dans une maison de retraite, il n'est pas nécessairement premier. La personne âgée n'est pas un malade, mais un être humain qui a vécu, possède une expérience, une valeur. La Petite Sœur dans nos maisons a un rôle très important pour permettre à la Personne âgée de vivre sa vie le mieux possible jusqu'au bout sans être dépossédée de tout par une prise en charge trop importante là où un accompagnement suffirait.

 Accompagner jusqu'au bout

 Même la mort est envahie par le médical et en même temps cachée et mal supportée. Nous avons à faire face à ce défi aussi bien avec les familles qu'avec le personnel de moins en moins préparé à la souffrance et à la mort. La durée dans le temps n'est pas acceptée; on conçoit à la rigueur la mort mais alors il faut que cela sa passe vite.

Là encore ce sera par un accompagnement simple, réalisé communautairement, en étant très proche et à l'écoute de tous que nous pourrons révéler toute la dignité de l'être humain.

 ________________________________________________________

 1  PaulMilcent. Jeanne Jugan, humble pour aimer.1978. Editions du Centurion.

2  Ibid

3 ELoi Leclerc. Sainte Jeanne Jugan. Tendresse de Dieu pour la terre.2009.DDB

4  Jeanne Jugan Positio. Summarium

5  Frères de St Jean de Dieu

6  Constitutions des Petites Sœurs des Pauvres. Ar18

7  Constitutions des Petites Sœurs des Pauvres. Ar95

8  Constitutions des Petites Sœurs des Pauvres. Ar55

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site